Faut-il collaborer avec des blogtrip ou blogfood pour développer sa notoriété ?

Cette semaine dans l’émission d’Envoyé Spécial sur france2, les journalistes ont tenté d’expliquer que l’avenir d’une destination ou d’un établissement passerait maintenant presque obligatoirement par la case des influenceurs du web qui, de par la fréquentation de leur blog ou l’impact qu’ils ont dans les différents réseaux sociaux, permettraient d’avoir de véritables impacts sur la fréquentation et indirectement sur les ventes.

Faut-il lancer des invitations aux blogueurs pour faire connaître sa marque ? Est-ce que la véritable transformation digitale d’une marque, c’est utiliser des relais ayant des communautés pour faire passer un message ? Nous pourrions soulever de nombreuses questions suite à ce reportage, j’aimerais partager avec vous plusieurs points de vue si vous décidiez d’utiliser cette solution comme effet de levier.

1 – Blogueurs, avant d’échanger avec eux : les suivre

Plus particulièrement dans le monde de la gastronomie, hormis des personnages comme Mercotte qui ont une exposition télévisuelle et ainsi un public à la cible élargie, la majorité des blogueurs food sont suivis par des initiés ou passionnés, avec des communautés très réduites comparées avec les blogueurs mode ou beauté. L’intérêt de les suivre est une solution de benchmark ou de suivi de tendance peu onéreuse, cela permet aussi de suivre l’évolution de la concurrence. Avant de vouloir émettre : il faut donc observer.

2 – Blogueurs, mettez plus de rouge à lèvre pour les séduire…

Les agences de presse ne se sont pas trompées, les meilleures n’adressent pas uniquement aux blogueurs, les communiqués de presse de leurs clients, mais plutôt des messages personnalisés expliquant qu’elles trouvent que leur temps passé à partager des informations sur leur blog présente un réel intérêt et que justement elles aimeraient leur faire part d’un sujet, que dis-je d’une exclu ! En un mot, le bloggeur se « drague » plus que le journaliste qui lui, dans une démarche professionnelle, dépend d’une rédaction et doit relayer de l’information ; normal c’est son métier ! Le blogueur c’est son passetemps, il est donc recommandé d’être dans un esprit de collaboration.

3 – Blogueurs, se faire voir et être vu

Alors qu’un journaliste va publier son papier après l’événement et le soumettre si besoin à la rédaction, le blogueur lui dégaine son smartphone dès l’entrée en matière de l’action de communication. Ils ou elles ont plusieurs profils : ceux qui se prennent absolument avec le chef allant jusqu’à avoir par exemple la même prise de vue quel que soit l’établissement, ceux qui se prennent en photo seul dans le lieux pour expliquer à leur communauté qu’ils vivent un moment exceptionnel… Le blogueur est un reporter miroir, il doit montrer le sujet du reportage tout en étant un élément du sujet : Souriez-vous êtes filmés !

4 – Axer le message sur l’intérêt de votre marque :

Le blogueur n’est pas dupe, il ou elle sait que vous avez un objectif, présentez avec transparence les bénéfices de votre marque et ce qui sera profitable pour sa communauté et une fois les billets réalisés, partagez-les sur votre propre espace, en taguant le blogueur, c’est une démarche de courtoisie visible dans le socialmedia. Cela peut être aussi un tremplin vers la presse professionnelle.

5 – Construire une relation de confiance durable.

Un journaliste change de crémerie et tant mieux, cela lui permet de couvrir plusieurs univers, un blogueur travaille pour sa marque rarement pour une marque collective, hormis http://www.etourisme.info/ qui est la référence dans ce domaine, animé par une dizaine de passionnés. Le blogueur ayant un profil d’unique marque, appréciera donc cette relation de confiance.

6 – Je me fais flinguer par un blogueur : que faire ?

Inévitablement, le manque d’encadrement par une rédaction et un service juridique inexistant, les blogueurs ont l’expression facile. Vous devez ainsi respecter leur sens de la critique et ne pas réagir violemment en cas de réactions peu flatteuses car un journaliste passera souvent à un autre sujet, alors que le blogueur va « feuilletonner » pour ensuite finir en badbuzz. Vous pourriez même vous poser la question si vous n’avez pas à inclure dans votre processus d’amélioration ce blogueur, pour bénéficier d’un avis extérieur et ainsi renforcer les liens qui vous unissent à lui.

7 – Faut-il mélanger les blogueurs et les journalistes lors des blogtrip ou conférences ?

Un blogueur a maintenant une approche professionnelle et il cherche de vrais contenus en fonction de ses centres d’intérêt, n’oubliez pas qu’il cherche surtout du plaisir voire même des émotions, le journaliste cherchera de l’information pure, il ne faut donc pas se poser la question si il est bon de mélanger les blogueurs avec les journalistes, mais plutôt est ce que les journalistes ont envie d’être avec les blogueurs…

8 – Faut-il payer les blogueurs ?

Une audience ciblée versus une audience importante, une communauté souvent engagée et qui participe, l’influence de l’émetteur qui apporterait donc une caution à la marque pour qu’elle gagne en confiance auprès du plus grand nombre, une portée qui n’est pas que sur le blog et Google mais aussi dans les réseaux sociaux.. : Du coup on doit payer ?

Si nous prenons les ingrédients d’une bonne stratégie socialmedia vous avez ce que l’on appelle PAIDMEDIA, par exemple les liens ou publicités sponsorisées et le EARNEDMEDIA, c’est-à-dire les opérations virales gagnées. Une opération de qualité avec les blogueurs entre dans le cadre du Earned, c’est pour cela que les marques ne consacrent pas ou peu de budget de rémunération, cependant les compensations financières font fureurs dans le monde de la gastronomie ou du travel, ce qu’expliquait très justement le journaliste de France2 : « ils partent gratuitement en voyage… ils mangent à l’œil.. », de mon point de vue : au final, en vrai comme un journaliste…

Avec le temps, les meilleurs blogueurs ont mis en place des solutions de bannières payantes dans leur site, généralement les plus professionnels et ayant une notoriété de qualité, dans cet esprit, la marque peut très bien avoir un budget invitation pour faire connaître au plus grand nombre l’évènement et aussi avoir un second budget de paidmedia, si l’affluence est là, pour par exemple faire connaître une offre spéciale…

9 – Ou trouver les blogueurs ?

L’évènement http://salon-blogueurs-voyage.com/ est celui qui cette année à fait l’une des plus belles opérations, car il a permis d’identifier des blogueurs du monde entier…

10 – Réagissez !

Comme vous êtes sur un blog, vous avez envie d’écrire le 11 / 12 / 13 eme éclairage… avec plaisir ! les commentaires ou facebook & linkedin sont là pour cela !

Partager ce billet