Les modes passent : le style et l’attitude restent.

Alors que les premiers pronostics se glissent dans les réseaux sociaux suite au lancement du premier guide Michelin en Angleterre et d’un guide pamphlet français qui sacralise le meilleur restaurant du monde, de la lune voir de l’univers… J’aime revenir sur le décryptage de mes expériences de tables, pour livrer au final ce que nous attendons nous, les simples clients.

De mon point de vue le restaurant gastronomique sera de plus en plus centré sur la joie, alors que de nombreuses tables pensent que c’est un moment summum du respect de la création intellectuelle pour les clients. Franchement, quand je suis avec des amis, ou en famille, notre besoin primaire c’est d’échanger, s’amuser, vivre, créer, refaire le monde… certes quelques plats et bouteilles viennent entrelacer nos discussions.

J’ai par exemple lu avec attention, les billets de cette semaine expliquant que les enfants au restaurant, c’est sale, cela fait du bruit, et que cela perturbe le cérémonial de la branlette intellectuelle de la table d’à côté, autour de la cuisson basse température du plat, ou de savoir si le vigneron foule encore avec ses pieds… Nous quand nous sommes en famille ou entre amis : on avale tout parce qu’avant tout : on vit!

Mais lorsque l’on vit dans un esprit Carpe Diem, l’attente émotionnelle est plus forte, on devient plus sensible, on gagne en conviction pour devenir ambassadeur de la table que nous venons de découvrir… et cette année je pressens deux éléments fondateurs : Le style remplacera la cuisine pendant que l’attitude effacera le service.

Le style est l’ensemble des caractéristiques d’une époque, d’un artiste, d’un mouvement ou d’un genre artistique.. de plus en plus entre deux conversations, je cherche à identifier un style de cuisine qui me conduit à réfléchir aux valeurs de la création.

Enfin, l’attitude remplacera le service car nous confions un moment de notre vie à l’autre et que ce n’est pas le geste qui compte mais l’esprit et l’attention portés pour délivrer le plus joli moment de partage.

Lorsque l’on a du style et de l’attitude, les clients sont au rendez-vous et devenir une table distinguée devient secondaire. Ne pas suivre la mode, c’est façonner la création qui elle seule crée de la valeur pour être transmise à la future génération.

Au fait, c’est quoi votre style ?

Partager ce billet