Masse Nicolas – La Grand’Vigne – Les Sources de Caudalie : L’Adresse qui a réussi à ne pas me faire boire du raisin

Au départ, ma femme organise comme chaque année nos 7 jours de vacances.

Elle connaît la consigne : choisir les adresses qui « méritent le détour » voire « valent le voyage ».

Cette année, elle m’explique qu’il y a aussi une surprise dans le bordelais avec du raisin.
Je me dis alors que nous allons sûrement faire la visite de caves comme celle réalisée par Yohan, juste un MOF en menuiserie dont je vous invite à regarder sa dernière réalisation sur son profil.
Les odeurs de barriques, des verticales en perspectives, des rencontres de vignerons, un parfum de plaisir… Une fois arrivé, je vois une sorte de bâtiment qui ressemble à un séchoir à tabac de l’époque.

Mon épouse, prévenante, me dit : « tu verras il y a des choses en barrique ! ». Immédiatement, la joie m’envahie. Je me vois le pantalon remonté jusqu’aux genoux en train de faire une cuvée 910 avec Julien Guillot, tout en chantant une ou deux chansons paillardes.
En fait pas du tout, c’est une certaine Dorothée qui m’a accueilli, que nous baptiserons « Dorothée les doigts de fée ». Dans ce chai, toutes les vigneronnes font 90-60-90 !
D’une voix douce « les doigts de fée » m’explique qu’il faut que je m’allonge dans la barrique et que l’eau chaude vient du sous-sol à 540 mètres de profondeur, qu’il y aura un concentré de raisin et pendant que le bain bouillonne, un massage crânien… vous venez de comprendre les doigts de fée. L’expérience est délassante…
Le lendemain, ma femme toujours aussi prévenante : « Chéri, le raisin tu sais on n’est pas obligé que de le boire… ».

Dans la conversation autour du dîner, à la table de Nicolas Masse, je n’avais pas compris le message.
Et c’est en arrivant de nouveau dans ce lieu mystérieux qu’une nouvelle vigneronne au courbe de Barbie me prit en main : munie d’un récipient rempli de raisin écrasé, elle m’indique de m’allonger sur la table pour badigeonner mon corps à la peau de bébé… naturellement l’émotion m’envahit. Je verse une larme (oui, je viens de préciser bébé à l’instant). La vigneronne s’enquiert de suite de mon  confort et je lui rétorque : « mais avec toute cette quantité, je vous fait un magnum, moi Madame… ». « Ne vous inquiétiez pas Monsieur Ohayon, nous en avons d’autres pour le prochain millésime ». A cela il ajoute une sorte de miel. Je passe donc d’une peau de bébé à celle d’un nouveau-né. En conclusion de cette expérience que je recommande : « L’abus de raisin sur la peau, n’est pas dangereux pour la santé », j’étais au Spa des sources de Caudalie.


Les Sources de Caudalie
Chemin de Smith Haut Lafitte
33650 Bordeaux-Martillac

Tél : +33 (0)5 57 83 83 83

sources@sources-caudalie.com
reservations@sources-caudalie.com

www.sources-caudalie.com

Partager ce billet