La gastronomie s’emballe ! Parce qu’elle s’emporte.

Et si, vous vous laissiez surprendre par des acteurs qui ne sont pas des historiques de votre métier ?
Et si, les tables des restaurants disparaissaient à cause d’un concurrent qui dépasserait tout le monde par l’innovation technologique ?

Depuis maintenant plusieurs mois, les marchés financiers soutiennent des nouvelles solutions sur la livraison de plats à domicile. Le restaurant de demain se consommera dans le salon de Madame Michu…Est-il possible qu’un seul un lieu de cuisine centralisée et sans devanture ne subsiste?

Alloresto, Uber au niveau du global, sur un marché plus local les foodtruck, tout laisse à penser qu’une nouvelle tranche de marché est en train de naître… l’un des principe de l’ubérisation, c’est de développer un modèle dans lequel vous n’avez aucun salarié, un potentiel client que vous réunissez autour d’une marque forte, couplé à une technologie afin que le digital soit moteur de l’accélération.

A la fin : il n’en restera plus qu’un.

« Bouleverser un environnement à une vitesse inégalée », c’est mon sentiment sur la nouvelle force de proposition que vont offrir Uber et Alloresto sur l’année 2016. Un travail de fond est mené pour référencer le maximum de restaurants sur des offres de cuisine du monde, pour offrir la plus large offre aux consommateurs…en quelque clics depuis votre smartphone : vous êtes livrés.

S’il le faut, je suis sûr que certains penseront à livrer les épluchures des carottes dans les ventes additionnelles pour laisser penser que madame a fait la cuisine lorsqu’elle reçoit ses amis chez elle, le chef à domicile sera peut-être même ringard, car demain, nous pourrons peut être nous faire livrer une soupe VGE, des grenouilles à la purée d’ails et jus de persil, une soupe d’artichaut, un ananas au charbon : 11 Etoiles en 1 click à la maison…

italian woman eating spaghetti with hands

Prenons le cas des dernières adresses des restaurants qui ont une cuisine digne d’un A380 et une toute petite salle à manger pour toucher le graal des 3 étoiles, pourquoi ce lieu de production qui tourne que 15 heures par jour, ne pourrait pas tourner 24 sur 24 pour produire des plats grâce à ces nouvelles opportunités de vente organisées par d’autres ? Inévitablement, l’investissement de départ serait amorti en deux fois moins de temps !

Anticipez et réfléchissez à de nouveaux leviers de croissance et menez votre offensive communication et digitale dans les années à venir. Alors oui ! La gastronomie s’emballera, s’emportera au sens propre comme au figuré du terme !

Partager ce billet