Frachot William : Le Chapeau Rouge – La Cuisine et le Commandant de Bord

Intrigués par une cuisine définie « sans frontière », nous avons donc décidé de prendre un billet d’avion pour…Dijon.
Évidemment de Poligny, nous n’avons pas croisé d’hôtesses de l’air mais l’affaire était décidée dès la semaine dernière : escale chez William Frachot à Dijon. Le premier plaisir a été de retrouver un sommelier de L’Oasis qui se souvenait des bouteilles que nous avions dégustée il y a quelques années, une histoire de Dom Pérignon 59.
Restant sur la même compagnie aérienne nous avons gouté le 2002 : fuselage identique, aérodynamisme naturellement différent.

20h30 nous rejoignions la cabine 1ère classe, pardon la table du restaurant.
1er plat : escargot. Tu es encore sur le tarmac mais tu es heureux d’y être, c’est un clin d’œil de la piste de décollage de la bourgogne, 2ème plat : Huître N°0 : tu commences à sentir que tu es à bord d’un airbus A380. L’idée de l’huître croustillante amuse les papilles, et là tu as pas encore décollé qu’on t’envoie un Mach 3 : La Saint-Jacques de plongée, subtilité de la cuisson en coquille sur grill, jus de saucier : tout est là.. La nationalité de l’Airbus sur ce 4ème plat ? C’est surement JapanAirline, c’est une sorte de grosse crevette juste flashée qui se révèle grâce à un accompagnement d’Asie des plus subtils. C’est sûr que le chef a voyagé et a remporté dans ses bagages de belles idées. En vol, toujours besoin de kérosène : Gevrey Chambertin du Domaine Humbert Frères. J’ai toujours su que le plus beau des avions pourrait voler au 100 % pinot… Petite escale sur un turbot au caviar d’Aquitaine et là le commandant de bord décide de lancer la séance de cinéma : i love boucherie : Ris de veau, Rognon, Chevreuil…

Le PNC (Personnel Navigant Compétent) s’occupe de la table. La soirée file jusqu’au fromage, un brie à la truffe d’Italie. Le steward t’informe que l’atterrissage se fera en douceur : « tout chocolat » puis soufflé Grand Marnier. Les 8 roues de l’Airbus A 380 se posent en même temps : le commandant de bord qui dans la vraie vie possède son brevet de pilote arrive. Je lui parle des loopings de la soirée, des pointes de vitesses de ses autres copains pilotes-cuisiniers. PNC aux portes, fermeture des toboggans, ouverture de la porte opposée : « je vous invite à poser vos bagages à Dijon ».


Agrandir le plan

L’Hostellerie du Chapeau Rouge

5 rue Michelet 21000 Dijon

Tel. : +33 3 80508888

Fax : +33 (0)3 80 50 88 89

contact@chapeau-rouge.fr

Site Officiel

Partager ce billet